top of page

BLOG

Toutes les infos directement dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous à la newsletter, en bas de page !

SUPER-ALIMENT: LA SEVE DE BOULEAU FRAÎCHE



C’est maintenant! Je suis même un peu en retard avec ma publication, parce que la sève de bouleau est arrivée dans les magasins bio il y a trois semaines environ. Mais il est encore temps d’en profiter.


Comme son nom l’indique, il s’agit de sève de bouleau. Tout simplement. On perce un trou dans le tronc de l’arbre à la fin de l’hiver, au moment où la sève commence à monter, avant l’éclosion des premières feuilles. Les récoltants sont normalement assez responsables pour ne prélever qu’une quantité raisonnable, ne mettant pas en péril leurs bouleaux, ce qui serait plutôt idiot.


On obtient un liquide très fluide, presque comme de l’eau, avec un goût très léger, vaguement acidulé. La sève de bouleau se vend par 1, 2 ou 3 litres, en bouteilles ou en tetra-packs, au rayon frais. Il faut parfois demander à la caisse du magasin, elle peut être cachée en réserve !


On la conserve toujours au frigo. On en boit un verre à jeun le matin, en cure d’une à trois semaines. Si on en a acheté 3 litres, par exemple, elle va fermenter un peu et devenir très légèrement pétillante, en tout cas plus acidulée. Personnellement, je trouve cela très bon !


Alors pourquoi en boire, me direz-vous ? Les naturopathes et tenants d’une médecine naturelle s’accordent sur ses nombreux bienfaits, principalement pour le foie, qu’elle aide à drainer, à détoxifier. Elle stimule également les reins et la peau dans leurs fonctions d’élimination. Elle est donc indiquée en cas de faiblesse hépatique, de calculs divers, d’eczéma ou autres problèmes de peau, de cystites, de rhumatismes et… de cellulite ! Enfin elle possède une action reminéralisante de par les innombrables minéraux qu’elle contient (manganèse, zinc, potassium, calcium, magnésium, phosphore, fer…), ce qui ne peut que nous faire du bien.


La contre-indication est en toute logique l’allergie au bouleau. Les effets indésirables sont rares, ils seront digestifs ou cutanés. Chez moi, les premiers jours, je note l’apparition de quelques boutons (pas méchants, hein !), ce qui me fait dire qu’effectivement, quelques toxines doivent s’éliminer ici ou là. Je trouve que les effets les plus nets se voient au niveau de ma peau (je rayonne – non, je déconne, mais je me trouve le teint plus frais, quand même). Pour le reste, honnêtement, c’est plus difficile à constater, mais j’ai tendance à y croire.


A noter que les bienfaits que j’ai mentionnés ne concernent que la sève fraîche. On trouve de la sève pasteurisée toute l’année, parfois appelée eau de bouleau, mais les enzymes y sont mortes. Il faut pour retrouver de l’efficacité se tourner vers de la sève lacto-fermentée, qui existe, mais est plus difficile à trouver (solution 1 : avoir une forêt de bouleaux près de chez soi ; solution 2 : internet).


Voilà, voilà, vous pouvez tester, vous me direz !


Photo: istock

Commenti


POSTS RÉCENTS

NEWSLETTER
bottom of page